86
le meilleur des sorties pour enfants

Confinés mais pas déprimés : le nouveau rendez-vous bonne humeur de Kidiklik avec Violaine de la Fermothèque! #2

Confinés mais pas déprimés

Avec la série Confinés mais pas déprimés de Kidiklik, on vous propose de vous immiscer dans la tête d’un acteur local. Pas un acteur de cinéma… Quoique ! Ces prochaines semaines, faîtes connaissance avec Cindy, animatrice à l'Espace Mendès France, Violaine de la Fermothèque, Bellinda la sylvothérapeute et bien d'autres... Découvrez pourquoi ils et elles adorent leur métier mais surtout quelle est la plus grosse bêtise qu'ils ont faite étant enfant, quels étaient leurs jeux préférés... et bien d'autres secrets dans des interviews décalées qui vont vous redonner le sourire ! On a hâte de vous les présenter !

CONFINÉS MAIS PAS DÉPRIMÉS #2

Dans la famille Confinés mais pas déprimés, Kidiklik demande… Violaine de la Fermothèque à Lathus Saint Rémy.

Laissons Violaine se présenter!

Bonjour,

Je m’appelle Violaine et j’ai 48 ans. Je vis à la ferme depuis que je suis toute petite. D’abord chez mes parents et ensuite avec mon mari qui est agriculteur. Mon métier est d’abord l’animation socioculturelle. J’ai commencé, j’avais 17 ans comme emploi saisonnier et ensuite comme professionnelle.

Mais j’ai toujours rêvé d’avoir une ferme pédagogique car j’adore le contact des enfants mais aussi des animaux et de la nature. Je m’y sens bien et c’est pour moi un endroit apaisant.

Mon rêve s’est aujourd’hui réalisé et cela depuis trois ans. Elle s’appelle : « la Fermothèque ».

Tu es bienvenu chez nous !!

Quand tu étais petite, comment occupais-tu tes temps libres ?

J’ai passé toute mon enfance dehors, enfin dés que je le pouvais.

Mes passe-temps favoris étaient de grimper sur des bottes de foin, de chiper les œufs dans le poulailler pour mélanger à la terre et faire des gâteaux extraordinaires, de me rouler dans les grandes herbes folles et jouer à cache-cache.

Quelle est la plus grosse bêtise que tu aies faite ?

Je réfléchis bien mais je n’ai jamais fait de grosse bêtise, j’étais souvent livrée à moi-même, je veux dire dans la ferme sans surveillance, je m’inventais des jeux de piste que je soumettais à ma petite sœur.

Par contre il m’est arrivée d’être rebelle et de me cacher toute une journée dans des bottes de foin pour faire peur à mes parents…

Quelle est ton animal préféré et pourquoi ?

Je n’en ai pas vraiment je les aime tous, avec un petit penchant quand même pour mon bouc, Mikado, qui est super gentil et attachant, il en impose avec sa carrure de race poitevine mais il est adorable et adore les caresses.

Et ma dernière acquisition : Paëlla, une vache jersiaise, que j’adore aussi. Elle a beaucoup de caractère mais elle est très jolie et très intelligente.

 T'aurais pas une idée de jeu pour enfant autour de la nature, des animaux à nous proposer ?

Une idée de jeu ?

J’en ai plein, mais surtout des qui sont spontanés, que nous pouvons faire au gré d’une balade dans la nature : ramasser des glands pour fabriquer des personnages extraordinaires avec des cure dents, le bingo de la nature : demander aux enfants de rechercher dans la nature, quelques choses : de doux, de rond, de piquant, de jaune, de rose, de rugueux, de sucrer…, ramasser de l’argile au bord de la rivière et modeler des objets.

Une situation burlesque que tu as vécu avec un enfant ?

Oui lorsqu’un enfant à voulut traire notre bouc après avoir trait les chèvres !! On a bien ri !!

Une recette qui te rappelle ton enfance

Alors là vous me prenez par les sentiments : les gaufres de ma maman !!

À la fois moelleuses et croquantes, on les mange aussi bien avec du pâté ou du fromage que du sucre ou de la confiture : un délice !! Personne ne les réussit aussi bien qu’elle. D’ailleurs je n’ai jamais essayé de rivaliser avec elle !!

Et maintenant dis nous : La Fermothèque c'est quoi?

C'’est une colo à la ferme qui accueille des enfants qui ont entre 6 et 12 ans avec une capacité de 12 enfants max, en séjour de 6 jours du dimanche au Vendredi et sans les parents (surtout sans les parents !! ????).

Les enfants font une pause avec leur quotidien, rythmé par un planning ne laissant pas de place à l’ennui.

Chez nous tout es permis dans le respect de l’environnement, du groupe et des personnes. Donc tout n’est pas permis quand même !!

Je suis persuadée que notre structure a du sens et est complémentaire aux acquisitions demandées à l’école. Chaque enfant qui passe chez nous en ressort plus riche. Riche d’expériences personnelles comme le dépassement de soi (dépasser ses peurs, prendre confiance en soi), riche d’expériences nouvelles (partir en vacances sans les parents, dormir dans une yourte), riche de découvertes (la vie à la ferme et le métier d’agriculteur), riche de rencontres avec d’autres enfants (la vie collective, la différence).

Nous laissons la possibilité à chaque enfant de prendre part à l’organisation de la semaine et d’être « auteur » de ses vacances. Ça collabore, ça cogite, ça participe, ça construit… « une vraie fourmilière ».

Toujours présente, du début à la fin du séjour, j’anime des ateliers, je fais à manger, je gère le quotidien. Mais pas toute seule, je suis de plus en plus aidé par mes trois garçons qui prennent part aux séjours et à mon mari qui est parfois aussi animateur. Surtout quand il faut faire faire des tours de tracteur !!

Aussi à la « Fermothèque », on mange super bien, ce n’est pas comme à la cantoche !! 80% de nos produits sont issus du local et en plus on fait plaisir aux enfants : pizza, quiche croque-monsieur, ratatouille…Comme c’est frais et cuisiné avec leur participation, ils mangent !! Je dirais même ils dévorent !! Et oui le grand air ça creuse !!

Je suis toujours sur les rotules à chaque fin de séjour mais tellement heureuse de voir comme les enfants progressent et prennent du plaisir. Ces séjours sont vraiment des moments privilégiés durant l’année sur notre ferme. Ça coupe avec les habitudes et du coup notre lieu de travail devient aussi notre lieu de vacances. On dort avec les enfants dans les yourtes. On prend beaucoup plus de temps pour s’occuper de nos petits animaux, on leur donne à manger, on les cagole, on les brosse…Enfin bref on est en vacances chez nous !!!

D’ailleurs, on vous donne RDV après le confinement, l’été prochain… on réfléchit à une nouvelle aventure à la « Fermothèque ». Celle de vous donner une mission : retrouver la formule magique qui nous permet de garder nos vaches de la même couleur actuelle : rousse. Et oui, car il y a bien longtemps elles étaient vertes !! Mais chut, je n’en dis pas plus. Vous l’aurez deviné on cogite à un espace Game à la ferme !!

Merci beaucoup Violaine pour se moment de partage

Merci beaucoup Violaine pour se moment de partage

Retour haut de page